LUC II – 2ème Match, Aergera Giffers VS LUC II

C’est en terre fribourgeoise, à Giffers, que nous nous rendions pour disputer cette 2ème journée de championnat. Un match difficile contre les hôtes du jour, Aergera Giffers, nous attendait.
Avec un avant-match tout sauf idéal, ponctué par des retards et un échauffement plutôt mou, l’entame de match s’annonçait déjà compliquée. Et ce fût le cas… Comme une semaine auparavant, c’est avec peine et beaucoup trop de respect pour l’adversaire que nous sommes entrés sur le terrain. Cela s’est vite ressenti au tableau d’affichage puisque la défense lausannoise avait déjà dû s’incliner 3 fois après 10 minutes de jeu… Un léger réveil se fit durant la 2ème partie de cette première période, sans toutefois réussir à mettre la balle au fond des filets adverses.
Mené 3-0 au premier coup de sirène, il fallait se ressaisir. La seconde période fut marquée par un sursaut lausannois, illustré par une nette augmentation des occasions devant le but adverse. Aidés par une défense plus compacte et concentrée, ainsi que par un gardien en toute grande forme, les rouges et blancs réussirent à bousculer leurs adversaires, sans toutefois faire bouger le tableau d’affichage en leur faveur. Cette seconde période se termina sur le même score que la première, mais avec beaucoup de points positifs à relever pour l’équipe.
La reprise fut plus difficile : revenus avec de bonnes intentions, les rouges et blancs virent la balle dans leur filet après seulement 1 minute dans cette 3ème période. Alors que le hibou lausannois commençait à battre de l’aile, Giffers accentua sa pression sur notre défense … Les hôtes du jour ont donc logiquement pris l’ascendant sur cette partie, sans jamais laisser à la II le moyen de trouver une faille dans leur défense.
Score final : Giffers 8 – 0 Lausanne. Un score dur à avaler pour l’ensemble de l’équipe, qui voudra démontrer qu’elle vaut mieux que ça le week-end prochain, face à un adversaire bien connu des troupes lausannoises : Yverdon.

Nous vous proposons aussi de profiter des avancées technologiques et de vous faire votre propre opinons sur nos deux matchs. Disponible directement sur les liens suivants :

https://www.youtube.com/watch?v=jPUJAdzvf1g

th?id=OVF.EQL%2feq2EyZiHhU%2b%2bag7W%2bg&pid=Api Giffers VS LUC II
www.youtube.com

Pour le LUC II,

Morgan Binggeli

3ème journée (1ère ligue GT): LUC Unihockey – ESV Eschenbach

DORIGNY, LAUSANNE: le LUC I avait à cœur d’oublier le match de la veille à domicile contre les Bernois de Konolfingen, perdu dix à sept, sans avoir été mené six à zéro à mi-match. Après deux premiers matchs où les Lausannois ont dû sans cesse courir après le score (respectivement 4-0 et 6-0), ces derniers savaient pertinemment qu’ils devaient modifier leur état d’esprit de début de rencontre. Dans cette optique, « coach Hansen » et notre cuisto-coach assistant-attaquant-motivateur-ami Severin Bärtschi organisèrent un repas d’avant-match pour toute l’équipe afin de se préparer au mieux pour cette importantissime rencontre. En effet, les deux équipes, néo-promues, n’avaient encore engrangé aucun point dans ce groupe 1 de première ligue. Difficile apprentissage.

Les Vaudois entamèrent tambour battant (merci Albert !) cette rencontre et dominèrent le jeu durant les premières minutes. Leur état d’esprit était exactement celui désirer lors des discussions d’avant-match et c’est tout naturellement qu’ils ouvrirent le score après quelques minutes. Un goal plein d’opportunisme de Michaël Grandchamp qui reprit le rebond accordé par le gardien lucernois, suite à un terrible shoot de Kevin Prior. Notons que c’est la première fois que Lausanne ouvre le score et, plus surprenant, mène au tableau d’affichage dans un match de première ligue ! Surfant sur leur dynamique, les universitaires se créèrent de manière régulière des occasions d’aggraver la marque. Malheureusement, le gardien adverse n’était pas de cet avis et réalisa des parades de derrière les fagots (ce qu’il fera durant toute la rencontre, au grand malheur des attaquants « rouges et blancs »). Ce qui devait arriver, arriva, et les visiteurs purent égaliser, contre le cours du jeu, à la suite d’un très joli assiste du numéro 90…lausannois (sic !). Les deux équipes regagnèrent leur vestiaire respectif sur le score serré d’un partout. Bien que dominateurs, les Vaudois ont néanmoins atteint leur objectif initial, c’est-à-dire de ne pas être largué au tableau d’affichage après seulement vingt minutes de jeu.

Peut-être trop satisfaits de leur première période, les joueurs de « Coach Hansen » réalisèrent un tiers médian extrêmement brouillon. Les Lucernois eurent ainsi l’emprise sur la balle, notamment dû au fait que les Lausannois ne trouvèrent aucune solution lors de leur sortie de zone, ce qui avait comme conséquence des pertes de balles nombreuses et rapides. Heureusement, le gardien vaudois put montrer toute l’étendue de son talent et maintenir le bateau lausannois à flot. Alors que ceux-ci pensèrent rester à égalité, avant d’entamer le troisième et dernier tiers, en tuant une pénalité de deux minutes, ils se firent surprendre sur un tir anodin de la ligne médiane, qui traversa la forêt de jambes agglutinées devant la cage. Rageant, mais pas immérité pour des Lucernois dominateurs en terme de possession de balle, sans toutefois être très créatifs et donc dangereux. Bien que menés d’une seule longueur, les « rouges et blancs » regagnèrent le vestiaire avec un sentiment d’impuissance, probablement dû à une certaine fatigue suite aux efforts de la veille.

Alors que l’on aurait pu croire l’espace d’un instant que les Vaudois avaient manqué le coche durant le premier tiers, ces derniers reprirent leur marche en avant, avec en point de mire leur première victoire en première ligue et, surtout, de la saison. Cet état d’esprit fut récompensé à la 45ème minute par un copié-collé de la première réussite lausannoise : shoot de loin d’un défenseur, repris victorieusement par un attaquant. Sauf que cette fois le défenseur se nommait David Gohl et l’attaquant, Sébastien Nick. Libéré par ce dernier goal, les Vaudois furent stoppés dans leur élan par le numéro 90… lausannois. Ce dernier trouva l’excellente idée de contester (à juste titre) une décision de l’arbitre, qui lui infligea (à juste titre, bis) une pénalité mineure de deux minutes. Alors que le box-play vaudois n’avait jusque-là encaissé aucun but en ce début de saison sur les quatre premières infériorités numériques, les Lucernois trouvèrent, eux, la faille face au mur « rouge et blanc » érigé par leurs adversaires. C’est donc encore en courant après le score que les Lausannois rentrèrent dans les dix dernières minutes de ce match acharné. Le gardien bleu-blanc-rouge (drôle de choix de la part des suisse-allemands..) réalisa d’énormes parades contre les incalculables tentatives adverses. Alors que l’on filait tout droit vers une défaite cruelle, « coach Hansen » sortit notre ange gardien Lacroix et força la réussite qui fuit ces trois premiers matchs l’équipe du chef-lieu vaudois. En effet, les universitaires égalisèrent à 6 contre 5, alors qu’ils avaient perdu la balle quelques instants plus tôt ! Une superbe combinaison entre Billeter et le numéro 90…. lausannois (qui a enfin compris avec quelle équipe il jouait) qui transforma l’arrière-garde lucernoise et le gardien en simples spectateurs !

Les prolongations ne donnèrent rien, bien qu’Eschenbach bénéficia de six (!) minutes de supériorité numérique. Le box-play vaudois, une fois de plus, démontra à quel point il était efficace et si précieux. Ce sont même les Vaudois qui eurent la dernière occasion de plier le match avant la série de tirs au but, mais le gardien fit « non » de la tête et dévia ainsi avec son casque la tentative à bout portant de la première ligne vaudoise. C’est finalement au bout du suspense (le dixième tireur !) que les « rouges et blancs » purent exploser de joie et célébrer une victoire méritée, malgré l’évolution du score et l’égalisation tardive.

La solidarité, l’envie et l’état d’esprit de ce groupe leur offrent les premiers points dans ce championnat qui s’annonce compliqué mais pas insurmontable. L’objectif d’accrocher une place en play-off ne semble de loin pas (plus ?) utopique. Les enseignements tirés de ces trois premiers matchs sont, en cela, indéniablement très précieux : si chacun continue à amener sa pierre à l’édifice, peu importe sa taille, cette équipe pourrait bien en surprendre plus d’un et ainsi renverser des montagnes ! Cela commence par ce samedi avec le long voyage en terre zurichoise, où le LUC affrontera le dernier de classe, Zürisee Unihockey ZKH.

GO LUC GO

PROCHAINS MATCHS:

01.10             17h00 Zumikon                   Zürisee Unihockey ZKH VS LUC Unihockey

09.10             19h15 DORIGNY                 LUC Unihockey VS Unihockex Fricktal

 

LUC – Eschenbach 4-3tb (1-1 ; 0-1 ; 2-1)

Dorigny: 30 spectateurs.

Arbitres : Marc Streit et Stefan Küenzi.

Goals : 5’01 GRANDCHAMP (Prior) 1-0; 15’35 BUCHER (-) 1-1; 38’56 CAMADINI (Abt) 1-2; 44’55 NICK (-) 2-2; 48’33 ABT (Mathis) (5c4) 2-3; 57’50 CHESSEX (Billeter) (6c5) 3-3.

Tirs au but : Eschenbach marque ; Christe rate; Eschenbach rate ; Grandchamp rate ; Eschenbach rate ; Nick marque (magique) ; Eschenbach rate ; Delacrétaz rate ; Eschenbach rate ; Billeter marque. Lausanne remporte le match (2 tirs au but à 1).

Pénalités : LUC 5×2 (!) minutes ; Eschenbach 1×2 (!) minutes.

2ème journée (1ère ligue GT): LUC Unihockey – UHC Lions Konolfingen

DORIGNY, LAUSANNE: les « rouges et blancs » avaient rendez-vous avec leur public en ce dernier week-end de septembre. Et plutôt deux fois qu’une ! Pour leur premier match à domicile de leur histoire en première ligue, le club vaudois comptait bien démontrer à leurs fans que leur promotion de la saison précédente n’était en aucun cas le fruit du hasard. Après une défaite plus qu’honorable contre Deitingen une semaine plus tôt, ils affrontaient cette fois-ci pas moins que le champion en titre de la saison précédente. La tâche s’annonçait donc difficile pour les néo-promus.

Après dix premières minutes maîtrisées par les Lausannois, le premier but bernois fit énormément de mal, psychologiquement, à ces derniers. Toujours un peu trop respectueux de leur adversaire, les universitaires, moins efficaces que leurs opposants, virent défiler les goals jusqu’à la 25ème minute. Un sec et sonnant 0-6 ! Les joueurs et la cinquantaine de spectateurs présents ont sûrement pensé quelques instants que l’après-midi allai être long, très long. Pourtant, les Vaudois n’ont pas démérité, loin de là ! Mais ce match n’a fait que confirmer qu’à ce niveau, le manque de réalisme se paie cash.

Comme sept jours auparavant, le premier goal (ô combien mérité) de Sébastien Nick sur une belle passe de Simon Delacrétaz sonna la révolte lausannoise. Libéré mentalement, la réussite qui les bouda durant trente minutes arriva enfin. Coup sur coup, les vaudois marquèrent un deuxième goal sur power-play, via la désormais (?) traditionnelle doublette Billeter-Chessex, puis un troisième, sur un magnifique shoot de notre Cory préféré qui se logea droit dans la « lulu » ! La trame du match venait soudainement de changer. Malheureusement, les lions Bernois réagirent de très belle manière et inscrivirent deux nouvelles réussites au tableau d’affichage. Le score était ainsi de 4 à 9 au terme d’un deuxième tiers de feu.

En vue du match du lendemain (ndlr : aujourd’hui), « Coach Hansen » fit tourné quelque peu son effectif. Expérience plus que concluante puisque les hôtes revinrent à deux « petites » unités seulement de Konolfingen. Trois buts qui ont été respectivement inscrits par Chessex, Hachami et Passalli, ce dernier se permettant même le luxe de faire l’inventaire de toute l’arrière garde adverse avant de « déposer » la balle au fond des filets. Les coups de butoir des Lausannois en fin de match ne permirent pas à ceux-ci de recoller à une longueur des Bernois. Pis, sur un contre rondement mené à quelques encablures de la fin du match, ces derniers inscrivirent le dixième goal et scellèrent le score final : 7-10.

Les Lausannois sont loin d’être abattus par cette nouvelle défaite, plus qu’honorable au vu du score (sévère) après 25 minutes. Ils comptent bien remporter leur première victoire en première ligue et ce, pas plus tard qu’aujourd’hui, devant leur public ! N’hésitez plus à venir à Dorigny, spectacle garanti (et certainement plus que dans « Sport Dimanche »). Coup d’envoi à 19h15 !

GO LUC GO

PROCHAIN MATCH (aujourd’hui) :

Dimanche 19h15                DORIGNY                  LUC Unihockey VS ESV Eschenbach

 

LUC – Konolfingen 7-10 (0-4 ; 4-5 ; 3-1)

Dorigny: 50 spectateurs.

Arbitres : Marius Fellinger et Dario Müller.

Goals : 10’49 RIETSCHIN (Liechti) 0-1; 12’20 RIETSCHIN (Odder) 0-2; 14’18 MULLER (Vonwyl) 0-3; 18’58 KENNENBERGER (Gerber) 0-4; 23’50 VONWYL (-) 0-5; 24’38 CHRISTEN (Kipf) 0-6; 31’32 NICK (Delacrétaz) 1-6; 33’08 CHESSEX (Billeter) (5c4) 2-6 ; 33’50 BOURGNON (Nick) 3-6 ; 34’47 MULLER (Vonwyl) 3-7 ; 35’54 GERBER (Tanner) 3-8 ; 38’40 TANNER (-) 3-9 ; 38’50 HACHAMI (Delacrétaz) 4-9 ; 48’52 CHESSEX (Passalli) 5-9 ; 54’13 PASSALLI 6-9 ; 57’43 HACHAMI (Delacrétaz) 7-9 ; 59’52 TANNER (Schinkelshoek) 7-10.

Pénalités : LUC 1×2 minutes ; Konolfingen 1×2 minutes.