LUC II – 7ème Match, Laupen vs LUC II

Ce Dimanche 13 Novembre nous nous déplacions tardivement dans la région Morgienne pour retrouver un de nos adversaire d’outre Sarine. Celui-ci n’était pas un adversaire lambda car il s’agissait du premier de groupe : Laupen SC

Le début de partie est pour le moins équilibré. Les rouges pressent leurs adversaires et se procurent les premières actions chaudes du match avec de bonnes récupérations en zone offensive. Ces tentatives ne donneront toutefois rien de concret sur le tableau. Laupen répondra présent à ces assauts, et nos opposants prouveront qu’ils ne sont pas en tête du classement pour rien. Ils se heurteront toutefois à un excellent Kévin G. qui sera intransigeant dans sa cage. La domination suisse-allemande augmentera quand même le long de ce premier tiers. Par soucis d’équité, aucune des deux équipes ne changera le score au tableau, malgré quelques actions avec le poids d’un but de chaque côté.

Le second tiers commencera de la même manière. Une lutte acharnée mais stérile en but. Au fur et à mesure, Laupen imposera son jeu à Lausanne. Heureusement, les rares imperfection de technique de nos adversaires nous permettrons de procéder en contre et en période de possession de balle. Nos contres feront des cheveux blancs au goalie adverse en de maintes occasions, mais voilà, le score lui ne bouge pas. La guerre psychologique en place, c’est Lausanne qui craquera le premier. Un bon débordement et une passe au centre après le tour de la cage permettront aux bernois d’inscrire le premier but de la partie.

Le troisième tiers sera lui aussi très disputé. Dès la reprise du match, nous tenterons de nous montrer dangereux pour égaliser. Malheureusement, nos imprécisions nous empêcherons d’allé de l’avant, et nous sommes bien vite condamner à défendre. Dans nos sursauts d’orgueils, nous provoquons des contres bien menés mais sans conclusion. Ce manquement atteindra son pic lorsque Joe, idéalement placé, héritera d’une balle approximative en ratant lui-même une partie de son contrôle, face à un but presque vide. Nous bénéficierons même d’un avantage numérique quelques temps après, avantage qui ne donnera rien de bon. En effet nous ne parvenons pas à tirer au but avec un homme de plus, pire, c’est Laupen qui va enfoncer le clou sur une relance longue de leur défense sur un joueur parti à pleine vitesse. Lausanne 0-Laupen 2. Heureusement, nous parvenons 2 minutes plus tard à revenir au score. Une récupération de Rafael en milieux de terrain arrive sur Joe. Ce dernier tir en pivot et fait mouche ! Cette réussite transcendera Lausanne qui se fera plus dominateur que dominé pour les 3 dernières minutes du match. Nous jouerons notre va-tout en sortant le gardien pour forcer une égalisation. Malheureusement, nos imprécisions nous rattraperont. Et un attaquant adverse pourra sceller le score du match dans la cage vide. Score final : Lausanne 1- Laupen 3.

Le LUC II a livré un de ces meilleurs match en ce dimanche, avec tout de même un manque de réalisme offensif flagrant. Ce manque devant les buts se traduit directement par la défaite aujourd’hui, car il n’y avait pas une grande différence de jeu sur le terrain. Mais Laupen a su passer l’épaule grâce à des buts aux bons moment.

Nous vous proposons aussi de profiter des avancées technologiques et de vous faire votre propre opinons sur notre match. Disponible directement sur le lien suivant :https://www.youtube.com/watch?v=Hj416RSkcjE

YouTube
www.youtube.com
and share it all with friends, family, and the world on YouTube.

Pour le LUC II,

Christophe Vigliotta

12ème journée (1ère ligue GT): LUC Unihockey – TSV Deitingen

DORIGNY, LAUSANNE: après leurs deux derniers matchs qui se sont soldés par deux (courtes) défaites, les Lausannois entamaient le deuxième tour de cette saison 2016-2017 en accueillant les Soleurois du TSV Deitingen. Le petit point ramené de leur déplacement chez le dauphin du classement provisoire une semaine auparavant, notamment grâce à la grande performance de leur gardien Marendaz (premier match en tant que titulaire en 1ère ligue) ainsi que leur bonne performance contre les Bern Capitals, le lendemain, ont insufflé beaucoup d’espoir dans les rangs du néo-promu vaudois, bien que leur adversaire du jour ait déjà accumulé 20 points. En effet, le club jouxtant le canton de Berne se retrouve dans une situation paradoxale : en ne respectant pas les conditions nécessaires pour qu’une équipe doit satisfaire pour évoluer en première ligue, celle-ci s’est vue infliger une pénalité de 12 points (décision sujette évidemment à recours). Cela a pour conséquence immédiate que le match du jour était un duel entre concurrents directs pour la huitième et dernière place qualificative pour les play-offs. Au-delà de l’enjeu, les universitaires avaient surtout l’envie de montrer à leurs invités qu’ils avaient énormément grandi depuis leur premier match dans cette ligue, contre ces mêmes Soleurois.

Le match débuta avec le retour dans la cage de notre Belgo-suédois préféré, Séb Lacroix, rythmé par notre supporter numéro un ainsi que par l’équipe…lausannoise ! Cette entrée en fanfare (enfin en tambour) obligea les visiteurs, peut-être encore assoupis de leur long voyage, de stopper irrégulièrement la furia lausannoise. Cela déboucha sur une pénalité mineure après seulement une minute et trente de secondes de jeu. Malgré de nombreuses occasions de leurs deux lignes de power-play, les Lausannois ne trouvèrent l’ouverture du score qu’à la sixième minute sur une superbe ouverture d’Hachami, qui permit à Passali de se présenter seul devant le gardien adverse et de le tromper avec une facilité déconcertante. Les occasions se multiplièrent pour des rouges et blancs archi-dominateurs. Ce ne fut qu’en toute fin de première période que les Lausannois purent doubler leur avantage grâce à un très bon pressing de leur première ligne, qui fut conclu par Christe. Notons que ce retard de deux unités est plutôt flatteur pour des visiteurs apathiques et sans idées.

Coach « answers » Hansen (ne pas prononcez trop rapidement) mit en garde ses protégés de la réaction que devaient avoir les Soleurois. C’est dans cette optique, mais néanmoins conscients de leur belle prestation que les Lausannois entamèrent la période médiane. Et à leur grande surprise, la réaction adverse attendue ne vint pas. Les hôtes continuèrent ainsi à se procurer d’innombrables chances de but. Des chances qui se muèrent en buts, respectivement à la 26ème, 31ème et 40ème minute. Ces trois réussites furent toutes marquées par la première ligne qui, après trois derniers matchs solides défensivement mais sans grande efficacité (et réussite) offensive, (dé)montra enfin tout son potentiel. Le premier à lancer les hostilités fut Chessex sur coup-franc, puis Christe, sur rebond suite à un… coup-franc, et enfin le « bilou » de la soirée, qui fut l’œuvre de Stéphane Billeter, alias « Bijou » : un solo dont seul lui a le secret, ponctué d’un grand sang-froid devant la cage, logeant la balle sous la latte du pauvre gardien (ou spectateur ?) adverse. C’est sur cette splendide réussite et avec une avance, désormais, de cinq unités que les Lausannois rentrèrent au vestiaire après 40 minutes.

Les discussions dans le vestiaire « rouge et blanc » étaient naturellement très optimistes. Toutefois, Coach « answers » Hansen (ne pas prononcez trop rapidement) mit en garde ses protégés de la réaction qu’allaient avoir les Soleurois. C’est dans cette optique, mais néanmoins conscients de leur belle prestation que les Lausannois entamèrent la dernière période. Et à leur grande surprise, la réaction adverse attendue ne vint pas. Une impression de déjà lu ? Effectivement. Mais comme il est souvent dit : « l’Histoire n’est pas un éternelle recommencement » (ou l’inverse, mais ça ne m’arrange pas trop dans le cas présent). En effet, après trente secondes de jeu dans ce troisième et dernier tiers, une passe hasardeuse d’un joueur suisse-allemand atterrit dans la palette du numéro 90 lausannois qui put affronter le gardien soleurois. L’occasion était belle de plier le match et d’annihiler tout espoir de rébellion adverse. Malheureusement le face-à-face se termina à l’avantage du gardien, il est vrai, sauvé par son poteau gauche. Dans la continuité de l’action, un contre soleurois fit mouche grâce au numéro 5 … lausannois ! C’est dire ce qu’il fallait en ce samedi soir pour que ces derniers arrivent à marquer. Sachant qu’ils devaient remporter les trois points au vu de leur avance après deux tiers, les Lausannois se crispèrent quelque peu, malgré leur avance encore confortable de quatre unités. La physionomie du match changea du tout au tout, ceci sans que les joueurs de Deitingen atteignent un niveau de jeu ahurissant. Une certaine tension s’installa du côté vaudois et les joueurs se débarrassèrent plus souvent que de raison de la balle. C’est dans ce contexte que les visiteurs purent assez logiquement inscrire leur second but, qui ne devait rien à personne cette fois-ci. Heureusement, les « rouges et blancs » purent compter sur une réussite quasi scandaleuse de la première ligne sur coup-franc, qui finit le match sur un incroyable 3/3 ! Sur une combinaison maintes fois travaillées à l’entraînement (et maintes fois loupées), Piguet put trouver le chemin du goal sur un magnifique retourné. Un but entièrement mérité au vu de sa belle prestation durant ce match. Ce premier goal en première ligue de Piguet aurait dû permettre aux joueurs vaudois de gérer la fin de match et de remporter une victoire aisée. Cependant, ceux-ci trouvèrent la bonne idée, par l’intermédiaire de leur numéro 90, de donner l’opportunité à leurs opposants de revenir au score, alors que ceux-ci évoluaient avec un joueur de moins sur le terrain. Pis, à la 57ème minute, ces derniers revinrent à seulement deux petites unités de Lausannois qui n’en menaient pas (plus) large. Heureusement, notre ange gardien veillait au grain et repoussa les dernières escarmouches des Soleurois pour permettre à son équipe de remporter trois points amplement mérités.

Malgré la frayeur en fin de match, les Vaudois ont réalisé une solide performance en ce samedi 19 novembre face à une équipe qui, sans éventuel retrait de points sur tapis vert, devrait aisément jouer le haut du tableau. Les progrès réalisés en deux mois par la troupe d’Hansen sont absolument gigantesques. Alors que le match aller avait été un long pensum, notamment dû à leur grande timidité, les joueurs du chef-lieu vaudois ont affiché une confiance en soi et une jouerie rarement vues jusque-là. Ceci est principalement dû à leurs nombreux efforts et sacrifices effectués chaque semaine et chaque week-end depuis des semaines, ainsi qu’aux hautes exigences demandées par Coach Hansen à chaque entrainement. Cette fin de saison s’annonce passionnante, le LUC I étant plus que jamais en course pour accrocher une place en play-off !

Merci au nombreux et bruyant public présent hier. On en redemande, surtout que le LUC I ne jouera plus qu’une fois à domicile en cette année 2016. On compte sur vous !

GO LUC GO

PROCHAIN MATCH à domicile (ET DERNIER de cette fabuleuse année 2016) :   

Dimanche 4 décembre       18h00         LUC Unihockey VS Zürisee Unihockey ZKH

 

LUC – Deitingen 6-4 (2-0 ; 3-0 ; 1-4)

Dorigny: 60 spectateurs.

Arbitres : Patrick Siegenthaler et Flavio Goldener.

Goals : 5’48 PASSALI (Hachami) 1-0; 19’43 CHRISTE (Chessex) 2-0; 25’28 CHESSEX (Grob) 3-0; 30’20 CHRISTE (Chessex) 4-0; 39’29 BILLETER (-) 5-0; 41’22 5-1; 48’36 5-2; 49’33 PIGUET (Chessex) 6-2; 52’57 6-3 (4c5!); 56’17 6-4.

Pénalités : LUC 1×2 minutes ; Deitingen 2×2 minutes.

LUC II – 6ème Match, UC Yens-Morges vs LUC II

En ce jour hivernal, notre journée de championnat du 6 novembre nous voyait expédier à Yverdon afin de rencontrer d’autres romands : le groupement Yens-Morges.

L’adversaire se situait en dessous de nous au classement, et la troupe de Raf comptait bien les laisser là en s’imposant.

Le match débutera de manière très musclée, grâce cela, le duo arbitral aura de quoi siffler. Ces sifflets à répétition nous permettront d’obtenir une supériorité numérique très tôt dans le match. Pourtant, cette période à 5 contre 4 est très mal négociée, le jeu peinant à s’installer. Mais, sur une chute d’un adversaire plus ou moins litigieuse Christophe s’empare de la balle et sert Joe instantanément. Ce dernier étant seul, le tir est propre et fini son trajet dans la toile du filet adverse. Lausanne prend la tête après seulement quelques minutes de jeu. L’intensité ne changera pas, et les fautes seront aussi sifflée dans leur majeure partie. Nous nous retrouverons encore une fois en supériorité numérique des suites d’une faute copier-coller de la première sanction. De nouveau le power-Play n’est pas brillement installé. Par contre nous pouvons compter sur nos individualités. Joachim réalise un petit numéro avant de servir Joe, qui réalise à son tour un drible dont il a le secret pour décocher le tir parfait dans l’autre lucarne. Joe 2- Yens-Morges 0 !

Au retour de la première pause, le jeu ne change pas de main. Mais, c’est à notre tour de commettre des fautes qui nous valent des pénalités. Anthony se retrouve sur le banc d’infamie pour une poussette généreusement sifflée. Si le power-play n’était pas parfait, le Box-play, lui, est de qualité. Nous nous emparons de la balle pour mener un contre à 3 contre 3(!). Le premier assaut n’est pas concluant mais Joe se bat et récupère la balle derrière le but adverse. Il s’empresse de servir Chris, resté en maraude devant le filet. Le bonhomme reçoit la balle et prend son temps pour tromper le portier adverse entre les jambes. Lausanne enfonce le clou et met 3 longueur d’avance. Ce tiers médian verra Anthony retourner sur le banc des pénalités encore une fois pour le même genre de faute, discutable. De retour en box-play nous pressons, et récupérons des balles en milieu de terrain. L’équipe des trois poumons étant en jeu, ils se permettent un pressing jusque derrière le but. Matthieu G. récupère la balle et sert Christophe dans le slot. Le shoot est imparable et la balle atterrie pour la 4ème fois dans le but Morgien.

Le 3ème tiers ne verra pas la situation changer. Lausanne est devant et ne relâche pas ces efforts. Pourtant, quelques passages à vide se font ressentir. C’est donc de ce fait la que proviendra le premier but de Morge, inscrit dans un cafouillage devant notre but. Cette réussite ne galvanisera pas les efforts Morgiens, mais rendra les Lausannois plus vigilants. L’attaque reprend et obtient encore de bonnes balles en coup franc. L’un d’entre eux finira au fond des filets on ne sait comment d’une intervention de J-P sur shoot de Cory.

Ce match musclé nous redonne de l’avance sur nos adversaires de bas de tableau et redonne confiance à un groupe en proie aux doutes en attaque. Lausanne n’a pourtant fait qu’une bouchée de son adversaire du jour qui n’a pas su poser le jeu avec la balle. Score final :
Lausanne 5- Yens-Morges 1.

Nous vous proposons aussi de profiter des avancées technologiques et de vous faire votre propre opinions sur notre match. Disponible directement sur le lien suivant :

https://www.youtube.com/watch?v=88vbNzANbqg

Prochain match :

Dimanche 13 Nov. 2016 à 16h45 à Morges

Pour le LUC II,

Christophe Vigliotta