LUC Unihockey vs Fribourg Unihockey

Samedi 14 janvier à 18h, le LUC Unihockey affronte Fribourg Unihockey pour le compte de la 19ème journée de championnat de 1ère ligue.

Comme vous le savez peut-être, le BBC Lausanne est en état d’urgence. Pénalisé par des promesses non tenues, le BBC Lausanne verra le retrait immédiat de toutes ses équipes si une somme de 45’000 CHF n’est pas réunie. Pour se faire un appel au don a été lancé.

Par solidarité sportive et lausannoise, le LUC Unihockey a décidé de reverser tous les bénéfices de ce match au BBC Lausanne. Chaque personne sera libre de pouvoir participer à un don pour le club de basket lausannois.

L’occasion d’un derby romand pour soutenir un club Lausanne!

Buvette et Pasta Party à 5 CHF seront à disposition lors de ce match!

D’un point de vue sportif, le LUC I espère prendre sa revanche et gagner 3 points contre l’actuel 2ème du classement… l’équipe a sans nul doute besoin de votre soutien!

PARTAGEZ!!!!!!

GO LUC GO

Le comité du LUC Unihockey

4ème journée (1ère ligue GT): Zürisee Unihockey ZKH – LUC Unihockey

capture-decran-2016-10-04-a-18-13-55FARLIFANG, ZUMIKON: la Une du LUC Unihockey effectuait le long déplacement à Zürich pour y affronter les ex-pensionnaires de ligue nationale B, Zürisee Unihockey, notamment emmené par Luca Maffioletti, ancien crack et capitaine du Grasshopper Club de Zürich en LNA. Malgré les circonstances, les Lausannois n’avaient qu’un seul objectif en tête : enchaîner une deuxième victoire après leur superbe prestation contre les Lucernois d’Eschenbach une semaine plus tôt. Qui plus est, leur adversaire du jour n’avait toujours aucun point au compteur avant cette journée ! L’apprentissage en première ligue semble aussi difficile lorsque l’on monte que lorsque l’on descend, preuve, s’il en fallait une, de la qualité de cette ligue.

Après le long périple jusqu’en terre zürichoise et le retard cumulé sur les routes, les Vaudois purent enfin en découdre sur le terrain. Et il ne fallut que… 19 petites secondes pour que les visiteurs trouvent la faille ! Une balle récupérée à mi-terrain par Chessex, suite à un bon pressing, qui décala immédiatement son compère d’attaque, Christe, qui envoya un tir aussi précis que puissant (à quinze mètres du goal adverse !). Un départ idéal pour les néo-promus, qui ont retenu la leçon ensuite de leur déconvenue des deux premiers matchs de la saison. Le match s’équilibra peu à peu jusqu’à une nouvelle récupération de balle de la première ligne en milieu de terrain qui vit cette fois-ci sa conclusion être stoppée fautivement par un défenseur zürichois. Cela aurait mérité un penalty mais les arbitres de la rencontre en décidèrent autrement. Le power-play vaudois à peine mis en place que ce fut au tour des universitaires de se faire pénaliser pour un coup de canne. Le quatre contre quatre qui s’ensuivit tourna largement en faveur des hôtes qui purent égaliser à un partout suite à une très belle action collective. Le désir de bien jouer des Zürichois était louable, mais face à une équipe rouge et blanche maîtrisant à la perfection leur gamme défensive, pas sûr que cela semble la manière la plus efficace de les mettre à défaut. C’est d’ailleurs sur une action confuse qu’ils réussirent à prendre l’avantage au tableau d’affichage : un joueur se retrouvant seul au slot se permettant même le luxe de s’y reprendre à deux fois. Heureusement pour les Vaudois, leurs hôtes ne retinrent pas la leçon et continuèrent de proposer un beau jeu, manquant néanmoins cruellement d’efficacité. Rien ne sera plus marqué durant ce premier tiers, globalement dominé par Zürisee Unihockey.

Le deuxième tiers ne ressembla en rien au précédent. Tout d’abord, ce fut les hôtes qui démarrèrent pieds au plancher et marquèrent logiquement le 3-1. Dès ce moment-là, le match s’accéléra brusquement. Les Lausannois, ne voulant absolument pas laisser filer leur adversaire au tableau d’affichage, réagirent avec une vitesse et une efficacité jamais vue jusque-là. Ils rattrapèrent les deux goals de retard en moins d’une minute sur deux attaques fulgurantes. La première fut l’œuvre de la première ligne et de ses joueurs italophones, qui, en trois touches de balles amenèrent la balle dans le slot adverse et permit à leur « biancoblù de service » de réaliser un doublé, sur une magnifique passe de Mannone Passsalli. La deuxième attaque porte indéniablement la marque du défenseur David Gohl, qui au gré d’un superbe parcours solitaire, décala Karim Hachami qui conclut cette rupture de manière tout aussi splendide. Étonnement, les Vaudois s’emballèrent ensuite quelque peu et offrirent de véritables offrandes à leurs adversaires. A force de jouer avec le feu, ces derniers se brulèrent et encaissèrent un goal, seulement, serions-nous tentés de dire. De plus, les « rouges et blancs » exploitèrent de manière parfaite, par le duo Christe-Chessex, une des rares perte de balle adverse, leur permettant de revenir au vestiaire avec un score plutôt chanceux, au vu des occasions offertes aux Zürichois.

Durant la pause, « Coach Hansen » mit évidemment le curseur sur les grossières erreurs de relance commises par ses protégés. Hormis cela, le plan de jeu se déroulait comme souhaité. Les Lausannois revinrent ainsi sûrs de leur force et de leur capacité à remporter les trois points. Cette force mentale est à n’en point douter le facteur clé du déroulement du troisième et dernier tiers. Les Zürichois, n’arrivant pas à se créer d’occasions réelles malgré la possession de balle, se frustrèrent. Le tournant du match intervint à la 45ème minute, lorsque le power-play lausannois reprit ses bonnes vieilles habitudes et envoya la balle au fond des filets adverses, par l’entremise de Kevin Prior, bien servi par notre capitaine Gaspard Grob. Premier goal de la saison pour la recrue phare de l’entre-saison, qui justifie tout le bien que ses coéquipiers pensent de lui. La suite ? Les Lausannois attendirent sagement les pertes de balles de Zürichois sonnés et continuèrent à opérer en contre. Le 4 à 6 tomba de la canne de Michäel Grandchamp qui, plein de sang-froid, dribbla magnifiquement le dernier rempart adverse. Sur un n-ième contre, un défenseur commit une faute de « dernier recours » sur Passalli et provoqua un penalty. Notre, désormais, tireur attitré, Sébastien Nick, se chargea fort aisément (et magnifiquement !) d’inscrire le 4 à 7. Tentant le tout pour le tout, les ex-pensionnaires de LNB sortirent leur gardien à quatre minutes du terme de la rencontre. Tentative louable mais infructueuse, puisque Chessex ajusta la cage vide quelques instants plus tard. En toute fin de partie, les hôtes revinrent bien à 5-8, mais la messe était déjà dite.

Les Vaudois signent ainsi leur première victoire dans le temps réglementaire et enchaîne avec une deuxième victoire consécutive. Si la troupe d’Hansen affiche la même solidarité et la même envie qu’en ce début de saison, l’ambitieux objectif d’accrocher les play-offs ne semblerait plus si utopique que cela ! Il faut pour cela engranger les points à domicile et cela commence par ce dimanche 9 octobre à 16h à Dorigny face à Unihockey Fricktal. On compte sur vous !

GO LUC GO

PROCHAINS MATCHS:

Dimanche 16h00     DORIGNY       LUC Unihockey VS Unihockey Fricktal

Samedi       19h30    Zollbrück           UHT Eggiwil VS LUC Unihockey

 

Zürisee – LUC 5-8 (2-1 ; 2-3 ; 1-4)

Farlifang: 20 spectateurs.

Arbitres : Martin Dönz et Max Rüegg.

Goals : 0’19 CHRISTE (Chessex) 0-1; 5’45 MEULI (Jucker) (4c4) 1-1; 7’19 JUCKER (Krienbühl) 2-1; 26’28 RACINE (Hostettler) 3-1; 29’30 CHRISTE (Passalli) 3-2; 30’13 HACHAMI (Gohl) 3-3; 31’27 JUCKER (Werner) 4-3; 33’47 CHESSEX (Christe) 4-4; 45’47 PRIOR (Grob) (5c4) 4-5; 52’20 GRANDCHAMP (Billeter) 4-6 ; 55’58 NICK (-) 4-7; 57’43 CHESSEX (-) (5c6) (cage vide) 4-8; 59’50 MEULI (Maffioletti) 5-8.

Pénalités : Zürisee 2×1 minutes ; LUC 1×2 minutes.

1ère journée (1ère ligue GT): TSV Deitingen – LUC Unihockey

ZWEIENHALLE, DEITINGEN: à la suite de leur mémorable saison 2015 – 2016, qui a vu le LUC Unihockey remporter son championnat de deuxième ligue et par ricochet être promu en première ligue, le club vaudois avait rendez-vous avec son Histoire en ce samedi maussade. En effet, ni les Lausannois ni aucun autre club romand, hormis Genève (nous vous laissons juge si cette précision est géographiquement pertinente ou non), n’avait jamais évolué à un tel niveau ! Les joueurs de la capitale olympique avaient naturellement hâte de se frotter à des adversaires d’un tel calibre, tant pour mettre fin aux nombreux matchs et tournois amicaux disputés durant la période estivale que pour juger de leur niveau effectif.

En ce samedi 17 septembre, se dressait un adversaire idéal pour évaluer la forme et le niveau des protégés de « Coach Hansen » : le TSV Deitingen. Ces derniers ayant terminé sur le podium de la dernière saison, l’écueil soleurois avait donc tout d’une montagne infranchissable pour le néo-promu. Les premières minutes du match furent naturellement à l’avantage des hôtes, sans doute dû à un trop grand respect des universitaires envers leurs opposants, voire à une légère crispation relative à l’accueil impressionnant du club soleurois et des 300 spectateurs tout acquis à leur cause (moins trois supportrices lausannoises !). Ainsi, le score était de 3-0 après seulement cinq petites minutes, sans que les Soleurois ne se soient véritablement créés de grosses occasions. Bienvenue en première ligue ! Alors qu’on aurait pu penser que le match ne serait qu’un long pensum pour les anciens pensionnaires de deuxième ligue, ceux-ci réagirent avec une grande force de caractère. Le match s’équilibra peu à peu et les attaquants vaudois commencèrent à trouver des brèches dans la défense suisse-allemande. Bien que ces occasions ne se concrétisèrent pas directement par un goal, elles eurent le mérite de libérer les esprits lausannois et de leur permettre de croire en leur chance, malgré les trois unités de retard. Suite à une pénalité obtenue, les Vaudois pensèrent enfin avoir la chance de débloquer leur compteur et de lancer leur match (et leur saison !). Leur espoir fut rapidement douché par un joli numéro du numéro 15 de Deitingen. Alors que le power-play fut un des grands artisans de la promotion lors du dernier exercice, ce dernier commença bien mal sa nouvelle campagne. Les cinq responsables lausannois ne perdirent pas confiance et, sûrs de leur force et de l’efficacité de leur schéma, repartirent à l’abordage comme si de rien n’était. Le bloc lausannois fut rapidement récompensé, puisqu’il ne fallut que sept petites secondes pour que le power-play lausannois trouve la faille. Outre l’aspect historique de ce but, ce dernier était surtout libérateur pour un néo-promu travailleur, mais malchanceux.

Dans la lancée de la fin du premier tiers, le tiers médian commença sur les chapeaux de roues pour les rouges et blancs. En cinq minutes, les Vaudois revinrent au score grâce tout d’abord à une belle combinaison du duo de la première ligne Billeter-Chessex puis à un goal plein d’opportunisme de Michaël Grandchamp, qui conclut un beau travail préparatoire de Simon Delacrétaz. Quatre à trois, tout était à refaire pour des Soleurois minimalistes. Les spectateurs tout comme leur équipe favorite vécurent des instants plutôt difficiles. Alors qu’une égalisation n’était plus du tout utopique et que le momentum avait changé de camp, Deitingen reprit deux longueurs d’avance à la mi-match sur un shoot de la ligne médiane, alors que notre (ange) gardien Lacroix était masqué. Un goal simple, mais ô combien important pour des Suisse-allemands sonnés par la repartie lausannoise durant ce deuxième tiers. Les Vaudois (enfin) totalement décomplexés remirent une couche et obtinrent une deuxième période de supériorité numérique. Cette fois, le power-play ne tergiversa point et, plein de sang-froid, renvoya le box-play soleurois à leurs études. Ce goal fut l’œuvre de notre capitaine Gaspard Grob, avec la complicité de notre papy Bilou, qui n’a de papy que le prénom ! Le retour au vestiaire fut moins lourd pour les Vaudois que le précédent. Cinq à quatre, tout était encore possible, malgré les importants effort fournis jusqu’ici.

Les Soleurois entamèrent le dernier tiers avec la ferme intention de posséder la balle et de taire toutes velléités de ces impertinents Romands. Tactique intelligente au regard de la débauche d’énergie tant physique que mentale fournie par les joueurs lausannois durant les deux premiers tiers. Ainsi, les Vaudois n’obtinrent pas de grandes chances d’égalisation durant les dix premières minutes. Bien que Deitingen n’entreprenait plus grand-chose, ils réussirent à trouver la faille par un but, il faut l’avouer, extrêmement chanceux : shoot raté de la ligne médiane qui s’en va lober tout le monde, y compris notre pauvre gardien, qui au vu de sa performance, ne méritait clairement pas de prendre un tel but. Les Vaudois tentèrent tant et plus en fin de match de mettre le danger devant la cage adverse. Une grossière pénalité, que l’on mettra sur le compte de la jeunesse, annihila tout espoir de retour et, donc, de prolongation. Le LUC Unihockey s’incline sur le score de 6 à 4.

Malgré cette défaite, les joueurs vaudois peuvent se sentir grandis de ce match. Même si une défaite avec les honneurs ne rapporte aucun point au classement, les universitaires ont pu se rendre compte que le travail effectué durant l’été a sans conteste porté ses fruits et qu’ils peuvent désormais pleinement avoir confiance en eux ! Évidemment, l’appui d’un public à domicile sera déterminant dans des matchs où le moindre petit relâchement se paie cash.

Le LUC Unihockey et les joueurs de la Une n’ont en pas fini avec les « premières ». Ce samedi et ce dimanche auront lieu les premiers matchs d’une équipe grand terrain en première ligue à domicile. Ce samedi 24 septembre, LUC affronte les Lions de Konolfingen, vainqueur de la saison régulière la saison passée. Le lendemain, les Vaudois accueilleront un autre nouveau venu en première ligue, soit l’ESV Eschenbach. Nous vous attendons nombreux afin de soutenir les « rouges et blancs » dans leur quête de représenter dignement l’unihockey romand. Nous avons besoin de vous !

GO LUC GO

PROCHAINS MATCHS (samedi 24.09 et dimanche 25.09) :           

Samedi 14h00                 DORIGNY                  LUC Unihockey VS Lions Konolfingen

Dimanche 19h15             DORIGNY                  LUC Unihockey VS ESV Eschenbach

 

Deitingen – LUC 6-4 (4-1 ; 1-3 ; 1-0)

Zweienhalle: 300 spectateurs.

Arbitres : Patrick Siegenthaler et Dominik Rickenbacher (excellents!).

Goals : 2’45 FREI L. (-) 1-0; 4’12 FREI D. (Nyffenegger) 2-0; 5’53 BARRER (Wiedmer) 3-0; 15’45 AFFOLTER (-) 4-0; 15’52 CHESSEX (Billeter) (5c4) 4-1; 20’42 BILLETER (Chessex) 4-2; 24’07 GRANDCHAMP (Delacrétaz) 4-3; 31’22 MATHYS (Kofmel) 5-3; 33’37 GROB (Billeter) 5-4; 49’12 BARRER (Frei L.) 6-4.

Pénalités : Deitingen 2×2 minutes ; LUC 2×2 minutes.